vendredi, juin 24, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Togo : Faure Gnassingbé promeut 15 magistrats

    Faure Gnassingbé opère un petit remue-ménage dans l’appareil judiciaire. Le chef de l’Etat togolais, par un décret portant nomination de magistrats, donne la promotion à 15 magistrats. Ce décret concerne aussi bien les magistrats de la Cour suprême, de la cour d’appel de Lomé, des tribunaux de Lomé, de Kara et de Mandouri.

    Trois (3) conseillers à la cour d’appel de Lomé font leur entrée à la Cour suprême. Ernest Koffi Bignang, précédemment président de la chambre d’accusation de la cour d’appel de Lomé, fait son entrée à la Cour suprême au poste de conseiller de la chambre judiciaire.

    Awoulmère Karenkou Nayo ne sera plus conseiller à la cour d’appel de Lomé. Comme le précédent, il fait son entrée à la Cour suprême au poste de conseiller à la chambre administrative.  

    Séla Polo devient lui, avocat général au parquet de la Cour suprême.

    Le chef de l’Etat nomme un nouveau vice-président de la cour d’appel de Lomé en la personne de Awal  Ibrahim, précédemment conseiller à la même cour.

    Essodon Ali, jusque-là substitut du procureur général près la cour d’appel de Lomé, remplace Ernest Koffi Bignang à la présidence de la chambre d’accusation de la cour d’appel.

    Au tribunal de Lomé, Abli Poutouli devient doyen des juges d’instruction.

    Ignéza Komlan, précédemment juge d’instruction au tribunal de Kara, prend la présidence du tribunal de Mandouri.

    Le dernier décret de nomination de magistrats pris par Faure Gnassingbé remonte au début du mois de novembre 2021.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow