vendredi, juin 24, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Mécanisme forêts paysans (FFF) : une mission d’appui séjourne au Togo

    Sophie Grouwels est au Togo. La coach du Mécanisme forêts et paysans (FFF), un programme mis en œuvre par la FAO, est là pour une mission d’appui à FFF Togo. Cette mission a commencé lundi au siège de la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) avec une réunion avec les partenaires de ce mécanisme dans la région maritime. La mission va durer jusqu’au 17 juin et se déploiera à l’intérieur du pays.

    L’objectif de cette mission, c’est d’appuyer les partenaires à travers le suivi et l’évaluation de mise en œuvre technique et financière sur le terrain des différentes activités inscrites dans les différents accords de partenariat.

    « Aujourd’hui, nous avons reçu le point focal du projet au niveau du siège mondial de la FAO. On l’appelle coach et cette personne se charge de la coordination des activités au niveau du Togo, avec l’appui d’un facilitateur national. Elle vient faire le point avec nous après 2 années de Covid-19 pour voir les grands changements, notamment les avancées engrangées, les défis à relever et échanger sur les perspectives potentielles dans le cadre de ce projet », a lancé Arthur Zogan, Secrétaire exécutif de la CTOP.

    A partir de ce mardi, elle sera sur le terrain pour rencontrer les Organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA)  qui ont pris part à ce mécanisme. Elles sont une trentaine réparties dans les 5 régions économiques. Certaines ont bénéficié d’appuis en termes d’équipements pour améliorer leurs capacités de production, d’autres ont reboisé des espaces dégradés. Il y en a qui ont amélioré la qualité de l’emballage de leurs produits et qui ont pénétré d’autres marchés. Il y a eu aussi des formations des membres de ces différentes organisations sur le leadership.

    Sophie Grouwels

    Dans la région maritime et au-delà, la CTOP est au cœur du mécanisme, l’Université de Lomé à travers le laboratoire de botanique et d’écologie végétale a aussi accompagné les OPFA.

    Les activités qui sont accompagnées par ce mécanisme se situent à 4 niveaux notamment les questions liées à l’environnement favorable aux OPFA (politiques, lois et réglementations) ; l’amélioration de l’entrepreneuriat à travers la qualité des produits (équipements, formations) ; le reboisement ; les activités sociales (promotion, couverture sociale des paysans, la communication pour le développement).

    La CTOP a, à elle seule, dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale, travaillé avec le gouvernement pour élaborer un plan d’action national de promotion de l’agriculture familiale au Togo. Ce plan a été validé en décembre 2021. Elle a accompagné les femmes dans le cadre de la journée internationale de la femme rurale à élaborer un mémorandum pour exprimer leurs préoccupations et formuler des recommandations à l’endroit des autorités. La CTOP a travaillé aussi sur la Covid-19 en concevant des spots de sensibilisation en 4 langues pour sensibiliser les producteurs sur les mesures barrières et de riposte contre cette maladie.

    A la fin de la réunion avec la CTOP, le laboratoire de l’UL et les partenaires de la région maritime, Mme Grouwels a donné ses impressions. Elle admire ce que fait la CTOP dans le cadre de ce mécanisme.

    « Je suis très contente de cette réunion. Nous avons revu les activités. Ce n’est pas une trajectoire très facile mais on avance dans plusieurs domaines et on voit les limites auxquelles on doit apporter des solutions.

    Selon elle, le partenariat avec la CTOP, l’OPFA APECS nationale, est entré dans une collaboration. « Le travail avec cette organisation est allé de mieux en mieux. Nous trouvons en eux un partenaire d’excellence. Ils arrivent à porter la voix des producteurs et à discuter avec le gouvernement aussi pour améliorer les revenus de leurs différents membres », a-t-elle souligné.

    Pour rappel, du 13 au 17 juin, la mission composée de la coach et des responsables de FAO Togo, va faire des visites de terrain pour apprécier les réalisations physiques, relever les difficultés qui entravent la mise en œuvre technique des activités et proposer des pistes de solutions. Elle sera à Atakpamé, Hihéatro, Kpélé, Kpalimé, Sokodé et Kara.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow