vendredi, juin 24, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Lomé à l’origine d’une initiative contre le terrorisme et les coups d’Etat, Guterres donne son ok

    En Afrique de l’ouest, le terrorisme et la criminalité font peur. Ces phénomènes dangereux sont aux portes de tous les pays de cette sous-région A cela, viennent s’ajouter des coups d’Etat ici et là. Le Togo est à l’origine d’une initiative qui permettra de sonner le glas à tous ces problèmes. Une initiative que le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres appuie vivement.

    Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur a donc rencontré jeudi à New York, le patron de l’ONU. Prof. Robert Dussey a présenté à Antonio Guterres l’initiative togolaise d’organisation, en avril 2022 à Lomé, une conférence de haut niveau sur les transitions politiques et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

    Cette rencontre d’envergure qui aura lieu sous le leadership du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé et du Secrétaire général, Antonio Guterres, des acteurs régionaux et internationaux ainsi que des différentes parties prenantes, d’examiner les tendances et développements récents dans la région du Sahel et les pays de l’Afrique de l’Ouest en proie à l’extrémisme violent et au terrorisme et de réfléchir sur les voies, stratégies et moyens pouvant aider à contenir la dissémination de la menace terroriste et à rester mobilisés de façon soutenue face à ce péril pendant et après les transitions politiques.

    « Cette initiative de Lomé répond non seulement à une préoccupation urgente de l’heure, mais également s’inscrit dans le cadre de la Stratégie sous régionale et interrégionale du Togo de lutte contre le terrorisme et de préservation de la paix au Sahel. Elle permettra notamment de mieux comprendre l’évolution des dynamiques et logiques sécuritaires de la région sahélienne et de l’Afrique de l’Ouest et de développer une approche réaliste de l’accompagnement des transitions politiques dans un espace structurellement sous menace », dit le chef de la diplomatie togolaise.

    Aussi, cette rencontre de Lomé sera-t-elle une occasion de réfléchir sur les réformes possibles des mandats et actions des opérations de maintien de la paix et/ou opérations de lutte contre le terrorisme pour mieux les adapter aux besoins réels des populations et aux défis sécuritaires de la région du Sahel. Elle permettra également de définir des actions appropriées pouvant impacter efficacement la vie sociale des populations et des communautés locales des pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, et de créer une alliance forte des partenaires africains et internationaux autour de la nécessité de sécuriser le Sahel et la région de l’Afrique de l’Ouest.

    Les Nations Unies seront le parrain de cette conférence inédite. Le Secrétaire général a donc salué la proactivité du Togo sur ce sujet d’actualité et l’a rassuré du soutien des Nations Unies de plus en plus préoccupées par les graves questions de terrorisme, de criminalité et de coups d’Etat qui secouent la région ouest africaine et certains pays du Sahel.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow