ADS
03 Oct 2021

Togo-FACT : ANADEB va court-circuiter les 117 communes, des maires mécontents

Les 117 maires connaissent depuis quelques jours les dotations que l’Etat met à leur disposition au titre du Fonds d’appui aux collectivités territoriales (FACT), exercice 2021. Au total 6,250 milliards sont prévus. Cependant, pour insuffisance dans la gestion de certaines communes au cours des 2 exercices écoulés, le gouvernement va confier une partie de ces dotations équivalant à 2,5 milliards de francs CFA à l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB).

C’est ce que dit Payadowa Boukpessi, le ministre en charge de l’administration territoriale, dans une note adressée aux maires.  

« Pour tenir compte des insuffisances relevées dans la gestion de certaines communes durant les 2 exercices écoulés, la commission de gestion du FACT a retenu cette année que les investissements relatifs aux dotations affectées soient exécutés par l’ANADEB en phase transitoire au titre de maître d’ouvrage délégué », écrit le ministre.

Le gouvernement, pour opérer une telle répartition, brandit les articles 6 et 7 du décret portant approbation des critères de répartition des dotations du FACT 2021.

Un arrêté indique pour chaque commune le montant de la dotation d’investissement affectée qui sera viré dans le compte trésor de l’ANADEB. Sur les 117 communes, 2,5 milliards de francs CFA seront virés à l’agence.

Il faut aussi dire que le montant du FACT est composé de 2 dotations : les dotations globales d’investissement (80%) et les dotations de fonctionnement (20%). Et c’est dans les dotations globales d’investissement que le gouvernement puise les fonds confiés à l’ANADEB. Bref, chaque commune perd le contrôle sur 50% de sa dotation globale d’investissement.  

Par exemple, Oti-sud 1, la commune qui a les meilleures dotations au plan national, 75,5 millions de francs CFA, verra 30,6 millions de son FACT à l’ANADEB. Golfe 1, la commune la mieux dotée dans le Grand Lomé avec 57,2 millions, verra 25,4 millions confiés à l’ANADEB.

Cette répartition n’est pas du goût de tous les maires. Certains y voient une tricherie. Pour ceux-ci, le gouvernement devrait confier les dotations des communes fautives à l’ANADEB et non la dotation de toutes les communes, comme si elles ont toutes brillé par des insuffisances.  

Que fera l’ANADEB avec les fonds ?

Selon les informations, l’agence dirigée par Mazalo Katanga, dispose de 3 mois pour identifier avec les communes, les investissements à réaliser en rapport avec le montant de la dotation affectée revenant à chaque commune.

Des projets de développement prioritaires dans les secteurs des infrastructures scolaires, sanitaires, hydrauliques, marchandes, sportives et culturelles seront réalisés par ladite agence dans les différentes communes. Elle dressera un rapport qui sera soumis à l’étude de la commission de gestion du FACT.

Une agence dédiée sera créée avec la participation des communes, dit le ministre Boukpessi.

Read 1371 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…