ADS
14 Sep 2021

Tomegah-Dogbe : ‘la nouvelle stratégie qui consiste à faire peur, a pris’

L’Assemblée nationale a prorogé l’état d’urgence sanitaire de 12 mois contre une durée de 6 mois demandée par le gouvernement. Le gouvernement de Victoire Tomegah-Dogbe a donc les coudées franches pour déployer sa nouvelle stratégie qui consiste à faire peur. Le Premier ministre a, devant les députés mardi, démontré que cette nouvelle stratégie est la bonne. Pour la seule journée de lundi, a-t-elle dit en exemple, 20.000 personnes se sont fait vacciner au Togo. La pédagogie a montré ses limites, a-t-elle dit.

La prorogation de l’état d’urgence sanitaire, selon Mme Tomegah-Dogbe, permettra de maintenir la vigilance et d’adapter la riposte suivant l’évolution de la pandémie à coronavirus au Togo.

« Je voudrais vous demander de nous aider à passer le bon message. Nous avons commencé par faire de la pédagogie et nous avons vu les résultats. Les gens ne vont pas dans les centres de santé juste parce qu’ils ont été plus affectés par des Fake news ou des Infox et ils ont peur d’aller se faire vacciner. Nous sommes obligés de passer à une autre stratégie pour être plus agressifs et faire peur parce que nous perdons beaucoup de temps, d’énergie et de ressources. Nous devons aller très vite. C’est une affaire de sursaut patriotique individuel et collectif. Nous devons commencer par faire peur », a-t-elle dit aux députés.

Aussi, le gouvernement veut faire comprendre, selon les propos de sa cheffe, qu’on ne peut pas continuer à rendre gratuites les prises en charge des malades de la Covid-19. Des prises en charge qui, dira-t-elle, coûtent chères au pays.

 Pour la gouverne de ceux qui se demandent si le Togo a les moyens de sa stratégie, le Premier ministre répond que le pays dispose de doses en stocks. Et le Togo, a-t-elle souligné, a fait le choix de ne détruire un seul vaccin.

« Nous avons une stratégie qui nous permet de ne pas aller détruire des vaccins périmés. Ce qui se fait dans beaucoup de pays parce que n’ayant pas réussi à les consommer. Au Togo, on ne va détruire un seul vaccin périmé. Le vaccin, ça coûte cher », a-t-elle lancé.

Le Togo fait aussi partie de rares pays qui veulent commander les vaccins sur des fonds propres. Et 20 milliards de francs CFA ont été mis à disposition pour cela, informe Mme Tomegah-Dogbe.  

« Ce qui se passe dans notre pays relève réellement d’une volonté politique de faire en sorte que nous déployions les meilleures stratégies possibles pour réussir à vacciner le maximum de personnes », a-t-elle ajouté.

Le gouvernement a donc fait le choix d’atteindre l’immunité collective dans les meilleurs délais et faire reprendre une vie normale, disent les autorités. « Sinon, c’est toute l’économie du pays qui va prendre un coup. Et après, on ne pourra pas faire les filets sociaux parce qu’on n’aura pas les moyens pour faire face aux besoins sociaux des populations », a annoncé le Premier ministre.

A en croire la cheffe du gouvernement, plusieurs pays veulent suivre le pas du Togo en déployant cette stratégie qui consiste à amener leurs populations à se faire vacciner.

Read 2220 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…