ADS
20 Jul 2021

CNAP : la DMK constate l’échec des discussions et dit ses vérités au G5  

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) se prononce sur la fin des discussions de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Dans une lettre adressée au Groupe des 5 ambassadeurs (G5), la coordinatrice générale de cette entité de l’opposition togolaise dit constater l’échec des discussions. Brigitte Adjamagbo Johnson et ses collaborateurs appellent les représentants du Système des Nations Unies, des Etats-Unis, de l’Union européenne, de la France et de l’Allemagne à revoir leur copie.

La DMK demande encore une fois aux 5 ambassadeurs de se nourrir des préoccupations qu’elle a exprimées dans son mémorandum transmis à l’UE en mai dernier pour, dit-elle, sortir le Togo de sa grave crise.

« Les dernières sorties du ministre Payadowa Boukpessi et de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) font constater un désaccord qui donne raison à la DMK qu'il s'agit d'une supercherie bien organisée pour des fins inavouées. Ce constat d'échec de ces discussions nous ramène donc à la case départ et prouve une fois de plus le manque d’une réelle volonté des gouvernants actuels à trouver de véritables solutions aux problèmes des Togolais », écrit la coordinatrice générale de la Dynamique.

Elle poursuit en disant que les conséquences de ces ‘mauvais choix’ sont incalculables à ce jour et plongent davantage les populations dans une misère indicible.

La DMK revient encore une fois sur le communiqué rendu public par les 5 ambassadeurs le 11 mai dernier, invitant les partis de cette dynamique à rejoindre la CNAP.

« Ceci peut être perçu comme un déficit de volonté d’accompagner les Togolais à travailler dans le but de trouver de vraies solutions à leurs problèmes politiques », écrit Mme Adjamagbo Johnson.

Encore une fois, souligne la DMK, les solutions qui doivent sortir le Togo de s crise résident inéluctablement dans la résolution de la crise née de l'élection présidentielle du 22 février 2020.

« Des correspondances avaient été adressées à tous les partis de l'opposition qui prenaient part à ces discussions pour attirer leur attention sur la supercherie que cachait cette initiative », soutient la DMK qui estime que ceux qui avaient compris, se sont retirés aux premières heures des discussions.

Elle demande alors aux 5 ambassadeurs d’user de leur poids pour aider le Togo à sortir de sa grave crise politique en, lance Mme Adjamagbo Johnson, explorant sérieusement les préoccupations exprimées dans le mémorandum de sortie de crise transmise à l’UE lors de la rencontre de Bruxelles le 26 mai 2021.

Read 592 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…