ADS
27 Feb 2021

Togo : les évêques interdisent à Mgr Barrigah de parler, Mgr Kpodzro refuserait tout dialogue

La Conférence des évêques du Togo (CET) prend le parti de Mgr Nicodème Barrigah dans l’affaire qui l’opposerait à son aîné, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. A la fin de leur 126ème session ordinaire vendredi, les évêques du Togo se sont dits ‘choqués’ par les messages diffusés par l’archevêque émérite de Lomé au sujet de Mgr Barrigah sur les réseaux sociaux. Selon eux, les tentatives de dialogue engagées par la Conférence des évêques du Ghana sont pour le moment un fiasco.

L’affaire d’une supposée ou vraie médiation entre le pouvoir de Lomé et la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) au sujet du scrutin présidentiel de février 2020, a été au cœur de la session des évêques du Togo. En lieu et place de Mgr Barrigah, archevêque de Lomé, la CET parle.

« Quant à la prétendue mission que le pouvoir en place lui aurait confiée à travers le ministre Bawara et l’ancien ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, l’archevêque a été catégorique: il n’en est absolument rien. En effet, c’est à la suite de ladite démarche d’un membre de la DMK qu’il a contacté Mgr Kpodzro, par l’intermédiaire du Père Etienne Amouzou, de regrettée mémoire, pour savoir si la Dynamique approuvait l’initiative personnelle de ce membre », indique le communiqué de la CET.

Mgr Barrigah est aussi invité par la CET à continuer, comme il le fait déjà, d’éviter toute intervention sur les médias et les réseaux sociaux à ce propos.

Cependant, les évêques disent avoir exhorté Mgr Barrigah à garder le contact personnel avec Mgr Kpodzro et à chercher les moyens d’entrer en dialogue avec lui.

Selon ces hommes en robe, des tentatives de dialogue ont déjà été engagées par la Conférence des Evêques du Ghana. Mais, disent-ils, ces tentatives n’ont, pour le moment, donné aucun fruit.

La Conférence des évêques du Togo (CET) a aussi dit quelques mots sur la situation politique en cours au Togo. Ils appellent les protagonistes à un sursaut et à l’amour de la patrie, pour, disent-ils, rechercher l’intérêt supérieur de la nation.

Read 1569 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…