ADS
29 Oct 2021

Togo : les enseignants en grève la semaine prochaine

  • Education

  • Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /home/globalactu/public_html/templates/sj_financial/html/com_k2/listing/category_item.php on line 135
    0 Comment

Le mois de novembre commence mal sur le plan de l’éducation au Togo. Une fédération appelle les enseignants à observer une cessation de travail de 48 heures. Cette nouvelle donne fait suite à un ultimatum lancé par la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) à l’endroit du gouvernement.

Le mot d’ordre a été lancé vendredi. Il appelle les enseignants sur toute l’étendue du territoire à cesser toute activité pédagogique les mercredi 3 et jeudi 4 novembre.

Cette grève, disent les responsables de cette fédération, sera reconductible jusqu’à satisfaction.

Au coeur du problème, se trouve la gratification exceptionnelle promise aux enseignants pour être payée dès janvier 2021. Dix (10) mois après, la FESEN dit qu’il n’y a rien à mettre sous la dent.

Cette fédération avait fixé comme date butoir de son attente, le 29 octobre, c’est-à-dire ce vendredi.

Au gouvernement, on dit que la question de cette gratification exceptionnelle sera réglée lorsque le statut général de la fonction publique sera révisé.

Sauf que, pour les enseignants, une telle réponse est vague. Ils disent ne pas connaître ni les contours de cette gratification, notamment son montant et la date de son paiement.

Or, dans un communiqué du conseil des ministres tenu le jeudi 9 septembre 2021, avant la rentrée donc, le gouvernement disait que "tirant  les leçons de la rentrée 2020-2021..., la plupart des dispositions prises seront reconduites et renforcées'. Le gouvernement énumérait le double-flux, la mise à disposition de lave-mains, les constructions de salles de classes, l'octroi de la prime de gratification exceptionnelle aux enseignants fonctionnaires. Ces mesures seront prises avant la rentrée, soutenait le gouvernement, pour, dit-il, s'assurer d'un bon déroulement de la rentrée scolaire. Ces déclarations gouvernementales sont brandies aujourd'hui par les enseignants qui estiment que les autorités ont n'ont pas respectées leur propre engagement. 

25 Oct 2021

Togo : Kokoroko suspend un inspecteur de l’éducation pour insubordination

  • Education

  • Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /home/globalactu/public_html/templates/sj_financial/html/com_k2/listing/category_item.php on line 135
    0 Comment

Le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique a encore frappé. Prof. Dodzi Komla Kokoroko suspend ce lundi un inspecteur de l’éducation nationale de ses fonctions. Le motif, indique la décision, c’est l’insubordination à l’autorité.

Page 6 of 118
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…