ADS
25 Jun 2021

Togo : voici comment Kokoroko sanctionne un directeur d’école

Encore une nouvelle sanction prononcée par Prof. Dodzi Komla Kokoroko. Cette fois-ci, la sanction tombe sur un directeur d’école. Le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique a mis fin aux fonctions de directeur de l’école primaire publique Fomboro, groupe C, d’Ibrahima Abdoulaye Bouraima. Celui-ci devient un simple employé de bureau.

L’EPP Fomboro est une école qui se trouve dans la Direction régionale de l’éducation des Savanes, plus précisément dans l’Oti-nord.

La sanction est tombée dans 2 différents arrêtés du ministre, le premier mettant fin aux fonctions de directeur d’école, le second, portant mutation du désormais ancien directeur d’école.

Dans l’un comme dans l’autre, la raison de cette sanction infligée n’est pas mentionnée.

M. Bouraima est affecté à l’inspection des enseignements préscolaire et primaire de Tandjoaré, en qualité d’employé de bureau.

A la direction de l’EPP Fomboro, il est remplacé par une femme, en la personne d’Awou Yandjele Djababoni. Elle est nommée dans un 3ème arrêté, directrice de cette école.

Ce n’est pas la première fois que le ministre fait descendre un enseignant haut placé à un niveau inférieur. On se rappelle qu’en mars 2021, il avait, par arrêté, décidé du sort de Kokou Ehli, précédemment proviseur du lycée du lycée de Klologo dans la préfecture de Vo.

Il a été remis à la disposition de la Direction régionale de l’éducation maritime pour être redéployé.

Les 3 arrêtés ont été pris le 23 juin dernier. 

Aux dernières nouvelles, on apprend que l'ancien directeur d'école a des démêlés avec la justice togolaise. 

Read 1871 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…