ADS
24 Nov 2021

Togo : la coalition italienne unit UGFRTO et FECECAV par une convention

L’Union des groupements des femmes rurales du Togo (UGFRTO) et la Faîtière des entités des caisses d’épargne et de crédit des associations villageoises (FECECAV) ont scellé mardi à Adéta dans la préfecture de Kpélé à 150 km de Lomé, une convention. L’objectif de cette convention à l’origine de laquelle se trouve la Coalition coopérative italienne pour le Togo, c’est de faciliter l’accès au crédit des groupements membres de l’union.

Les documents de cette convention ont été signés côté UGFRTO par la présidente Améé Akpéné Attikpo et côté FECECAV par le Directeur général Mawuli Yawo Feda.

Cette convention concerne 3350 femmes de l’union et 155 caisses de crédit. C’est un partenariat stratégique visant au renforcement de l’union et de la faîtière pour le développement du territoire.

« L’union et la faîtière sont nos partenaires depuis 9 ans. Elles sont des sujets très importants pour le territoire et sont porteurs d’une part financière dynamique pour la société togolaise. Elles doivent mettre ensemble leur force pour améliorer la situation et faciliter l’accès au crédit des femmes qui sont déjà très organisées et disciplinées dans leurs activités agricoles et commerciales », a lancé Fabrizio Giovanelli, représentant de la coalition italienne au Togo.

Selon lui, dans le même temps, il s’agit d’augmenter la base sociale de FECECAV afin qu’elle soit plus prête de la société et des activités réelles.

« Il s’agit d’une expérimentation d’un mécanisme que nous avons déjà essayé en Italie. Nous pensons que ce test peut permettre d’améliorer les relations entre les 2 sujets, surtout la situation des femmes rurales et du monde coopératif dans tout le Togo », a-t-il ajouté.

Selon les informations, les femmes de cette union font déjà des crédits entre elles mais ce sont de petits crédits qui ne permettent pas d’acheter des machines pour améliorer la productivité de leurs activités. Avec ce mécanisme, on augmente leur possibilité d’avoir accès à des investissements qui peuvent aider à améliorer la productivité des femmes rurales.  

Les 2 nouveaux partenaires ont remercié la coalition italienne pour cette ingénieuse idée.

« Cette convention vise à augmenter nos actions en matière de finance inclusive. Cela nous permettra de mettre en place des microcrédits aux membres de cette union pour qu’ils puissent augmenter aussi leurs activités financières et autres », a indiqué M. Feda.

Pour permettre à ce que cette convention soit viable, a-t-il ajouté, la coalition a mis à la disposition de FECECAV un fonds de garantie d’un montant de 5 millions de francs CFA. Ce fonds constitue un socle pour le début de la collaboration entre les 2 institutions (UGFRTO et FECECAV), sous l’égide de la coalition italienne. 

La présidente de l’union, Amée Akpéné Attikpo ne cache pas sa joie.  « Nous sommes heureuses parce que c’est une opportunité que nous attendions depuis. Cette convention devrait être signée depuis 2020 mais la pandémie à coronavirus n’a pas facilité les choses. Merci à la coalition italienne pour avoir initié cette convention », a-t-elle déclaré.

Read 347 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…