ADS
23 Nov 2021

Boudiaf : ‘les points de vente gagnent toujours plus de 2/3 des fonds générés’

Le Directeur commercial du groupe Togocom était face à la presse mardi à Lomé. Tarik Boudiaf a répondu à toutes les questions relatives à la nouvelle promotion en cours sur leur service Tmoney. Que comprendre de la nouvelle version des retraits et des transferts sur Tmoney ? Le groupe Togocom a-t-il peur de la concurrence ? La situation des points de vente (PDV) aussi a été largement évoquée.

Le leader du marché de la télécommunication au Togo persiste et signe que les retraits à 0,8% et les transferts à 0,2% vont dans le sens de la satisfaction de tous les clients Togocom et de faciliter encore plus l’utilisation de la monnaie électronique.

Pour ce qui concerne les points de vente, la société dit que malgré la baisse des revenus qu’implique cette promotion, les PDV gagnent toujours plus que les 2/3 des fonds générés par le service Tmoney.

Je ne sais d’où les sortent cette histoire de 40% et de 60%. Les PDV touchent 2/3 des frais, soit 70% de tout ce qui est généré. Pendant cette promotion, ce ratio des 2/3 est beaucoup plus. Tmoney est une activité qui génère énormément de revenus pour les opérateurs. C’est une activité qui permet de garder un client et de faire d’autres services. Mais pour nous, l’activité elle-même ne génère pas énormément de revenus », a lancé M. Boudiaf.

Selon lui, avant cette promotion, sur 100 francs générés, les PDV percevaient 70 francs. Mais aujourd’hui que les revenus baissent à cause de la promotion, seule la société est touchée parce que sa marge est à la baisse. Il explique-t-il qu’au lieu de 100 francs avant, le service ne génère que seulement 40 francs aujourd’hui. Et de ces 40 francs, 30 francs vont aux PDV.  

Togocom répond aussi à ceux qui disent que Togocom a initié cette décision à cause de la présence au Togo d’un nouvel opérateur télécom.

Pour Tarik Boudiaf, Togocom n’a pas peur de la concurrence. La société, souligne-t-il, s’inscrit plutôt dans une dynamique concurrentielle.

« Nous nous inscrivons dans une dynamique concurrentielle et nous y adhérons. Nous n’avons pas peur de la concurrence. Ajouter un peu de piment, c’est bien pour tout le monde. Le marché est en train de se dynamiser, pas seulement qu’avec Wave mais avec d’autres aussi. En tant que leader du marché, il est de notre devoir de participer à cet élan mais aussi, on est là pour maintenir notre position de leader et on le restera. Chacun défend son business », a-t-il déclaré.

Interrogé sur le récent problème de voix qu’a connu le réseau, le responsable de Togocom dit qu’il s’agit d’un souci ponctuel qui a été détecté et corrigé.

Read 1116 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…