ADS
23 Sep 2021

Ce que dit l’accord de coopération entre les pays de l’UMOA et la France 

En conseil des ministres mercredi, le gouvernement togolais a adopté l’avant-projet de loi autorisant la ratification de l’accord de coopération entre les pays de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) et la France. Que contient cet accord de coopération adopté à Abidjan en décembre 2019 ? C’est la question sur plusieurs lèvres.

Cet accord entre les pays ayant le franc CFA en partage en Afrique de l’ouest et leur ancienne métropole, la France, vient en remplacement d’un plus vieil accord datant du 4 décembre 1973.

Initié, selon les informations par ces pays d’Afrique réunis dans ce qu’on appelle l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), le nouvel accord de coopération monétaire comprend 5 axes.

Le premier concerne le nom de la devise. Le franc CFA sera remplacé par l’Eco.

On parle aussi la suppression de l’obligation de centralisation des réserves de change de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur le compte d’opérations du Trésor français. Une suppression déjà effective, selon les informations.

Le 3ème axe fait état du retrait de la France des instances de gouvernance de cette zone, un axe qui serait déjà mis en œuvre par anticipation.

Dans ce nouvel accord, on parle également de la mise en place concomitante de nouveaux mécanismes de dialogue et de surveillance des risques entre les partenaires français et les 8 pays que sont de l’UEMOA que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Le 5ème et dernier axe dit le régime de change reste inchangé, avec le maintien de la parité fixe entre l’euro et la devise de l’Union, ainsi que le maintien de la garantie de convertibilité assurée par la France. Ces 2 paramètres sont dits essentiels à la stabilité macroéconomique de l’UEMOA.

Pour le gouvernement togolais, cet accord constitue une avancée majeure et met en places les bases de l’adhésion des 8 pays membres de l’UEMOA à l’Eco, qui est un projet de monnaie unique des pays membres de la CEDEAO.

Pour information, l’Assemblée nationale française a approuvé cet accord le 10 novembre 2020.

Read 431 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…