ADS
25 Aug 2021

Togo : la femme enceinte et le nouveau-né dans les petits papiers de Faure Gnassingbé

Un nouveau programme national vient de faire son irruption dans les programmes phares du gouvernement togolais. Il s’agit du programme national d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né. Un dispositif qui, selon le gouvernement togolais, préfigure l’assurance maladie universelle en cours d’examen. Ce programme, issu d’une des promesses électorales de Faure Gnassingbé, était sur la table du gouvernement en novembre 2020.

Dénommé ‘Wezou’, ce programme  a vu le jour grâce à l’adoption mercredi en conseil des ministres d’un décret.

« Le programme national d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né dénommé Wezou, a été conçu dans le but de réduire les taux de mortalité maternelle et néonatale, conformément au renforcement de l’inclusion sociale et à la modernisation de l’Etat telles que prévues dans la feuille de route gouvernementale », indique le communiqué ayant sanctionné la réunion gouvernementale coiffée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Concrètement, dit-on, ce programme intègre l’ensemble des prestations de prise en charge de la femme enceinte depuis la confirmation de la grossesse jusqu’au 42ème jour après l’accouchement.

Le 26 novembre 2020, on se souvient que le gouvernement, en conseil des ministres, avait communiqué sur ce programme relative aux femmes enceintes qui, disait-on, jouiront de plusieurs prestations sans payer un seul centime.

Le 26 novembre 2020, on annonçait parmi les prestations qui seront prises en charge, la planification familiale (PF), la consultation prénatale (CPN), l’accouchement et la césarienne. On n’ajoute à ces prestations que le nouveau-né sera pris en charge jusqu’à son 42ème jour.

Read 582 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…