ADS
13 Sep 2021

Togo : la DMK dit s’inquiéter pour la foi et la vie des Togolais

Les  nouvelles mesures prises par le gouvernement contre la Covid-19 ne sont pas du goût de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK). Pour cette entité de l’opposition, en filigrane de ces mesures, une volonté du pouvoir à se maintenir et tout empêchement de contestation. Aussi, estime-t-elle, ces mesures s’attaquent à la foi des Togolais.

En tout cas, pour la conférence des présidents de la dynamique, ces mesures prises par le gouvernement ne sont pas adéquates au regard des enjeux liés à la crise de la Covid-19.

« Elles révèlent une certaine incohérence, un cafouillage et un mépris pour les populations. Les Togolais ont besoin d’être informés, d’être persuadés, d’être respectés et d’être accompagnés pour collectivement vaincre la menace que constitue le Covid-19 », écrit la coordinatrice générale, Kafui Adjamagbo Johnson.

La DMK dit ne pas comprendre pourquoi on peut obliger des millions de Togolais, usagers de l’administration, en quête de légalisation de pièces, de leur pension de retraite, d’actes de naissance, de certificats de nationalité, à se faire vacciner avant de pénétrer dans un bâtiment administratif.

Et pourtant, soutient-elle, le pays n’est pas producteur de vaccins et ne dispose que d’un stock limité qui serait insuffisant pour servir tous ceux qui répondraient à l’injonction de se faire vacciner.

La DMK voit en ces mesures une attaque à la foi des Togolais.

« Comment peut-on décider d’une énième fermeture des lieux de cultes, où les responsables appliquent généralement les directives de prévention de la contagion du covid 19, et au même moment annoncer paradoxalement la rentrée scolaire de centaines de milliers d’élèves et de leurs enseignants dans des classes surpeuplées où l’observance de la prévention est folklorique à cause des moyens limités dont disposent les directeurs d’écoles ? », se demande ce regroupement d’opposants à Faure Gnassingbé.

Pour toutes ces raisons, la dynamique dit être inquiète de la portée de ces nouvelles mesures et leur impact sur la vie des populations déjà durement éprouvées par la crise du Covid 19.

Pour rappel, le gouvernement, pour enrayer l’évolution de la pandémie au Togo, interdit aussi bien les manifestations culturelles, sportives et politiques que les ateliers et les réunions physiques, les célébrations de mariages et les funérailles. Ce n’est pas tout. Les usagers de l’administration n’ayant pas leur pass sanitaire de vaccination anti-covid-19, ne peuvent plus accéder aux bâtiments administratifs. Aussi, les lieux de culte, les grands bars, les discothèques et les boîtes de nuit sont-ils fermés.

Read 356 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…