ADS
28 Oct 2021

Tradinggate : 11 questions sans réponse, le cas de Dimas Dzikodo préoccupe

L’affaire en cours contre les sociétés dites de trading intéresse plus d’un. Et une dizaine de questions se posent sans qu’on n’y trouve des réponses exactes. Aussi, de la vingtaine de personnes actuellement en prison dans cette affaire qui, selon les informations, a englouti plusieurs milliards de francs CFA, un cas intrigue. Il s’agit de celui de Dimas Dzikodo, journaliste et directeur de publication du quotidien privé ‘Forum de la semaine’.

Elles sont nombreuses ces questions qui se posent dans l’opinion. Pour l’heure, elles restent sans réponse. Voici les questions qui se posent avec acuité : « A qui profit la fermeture brusque des sociétés de trading sans la consultation préalable des responsables pour s’accorder sur les procédures de remboursement des clients ? D’où et de qui proviennent les vingt (20) milliards qui se sont volatilisés dans la nature ? N’est-il pas temps qu’on publie la liste de ceux qui ont placé leur argent dans le trading pour mieux comprendre leurs motivations et leurs appréhensions ? Si le trading était une activité illicite, n’est-il pas temps de situer les responsabilités en cherchant à comprendre comment au Togo cela été encouragé et promu à différents niveaux et degrés ? Si oui, les juridictions togolaises ont-elles les compétences et l’expertise nécessaires pour situer véritablement les responsabilités ? Que disent les acteurs de la société civile ? Quelles réflexions et analyses ou recommandations ? Si la liberté d’expression et d’opinion était garantie, que cherche Dimas Dzikodo derrière les barreaux ? Pour avoir fait l’apologie du trading ? Sensibiliser les citoyens à une activité licite dans laquelle participent d’éminentes personnalités ? Membre d’une nouvelle structure de trading où il n’a pas encore pris véritablement fonction ? ».

De la réponse de ces questions, plusieurs pistes seront ouvertes pour clarifier la situation de cette affaire encore pendante devant la justice togolaise.

Le cas de Dimas Dzikodo

Au-delà de tout, c’est le cas de Dimas Dzikodo qui fait l’objet de tous les débats, surtout entre les journalistes. Le cas de cette figure de la presse togolaise cristallise les débats entre les hommes et femmes de médias. Beaucoup de questions se posent mais, pour l’heure, toutes sont sans réponses.

Mais en attendant, plusieurs organes ont écrit sur la question singulière de cet homme des médias très connu pour ses prises de position. Le site Afrikdepeche.com, dans un article en date du 11 octobre 2021, disait ceci : « le fait d’écrire ou d’exprimer son point de vue par voie de presse sur le bien-fondé de l’activité des sociétés de trading dans le cadre de l’exercice de sa profession de journaliste ne peut aucunement engager sa responsabilité pénale. Autrement, beaucoup de journalistes togolais seraient également poursuivis pour avoir fait l’apologie de ces différentes structures. D’ailleurs, la télévision togolaise n’a-t-elle pas offert son canal pour cette cause ? ».

C’est une constance que cet homme de média n’a jamais créé de société de trading. Selon des informations, l’intéressé dit n’avoir jamais pris d’engagement au nom de la société pour laquelle il est actuellement en prison. Une situation qui fait dire à plusieurs personnes que Dimas Dzikodo fait l’objet d’un ‘complot’ pour ses investigations, ses analyses et ses opinions.

Voici la liste de quelques articles publiés par son journal : ‘Passation de marchés publics dans la commune Golfe-7 : De graves accusations portées contre l’adjoint au maire, Komlan Siakou’ (page 5, forum de la semaine n°2863 du lundi 12 juillet 2021) ; ‘USYCORT impose de faux-frais aux conducteurs et déclare la guerre à ceux qui s’y opposent’ (page 5, forum de la semaine n°2863 du lundi 12 juillet 2021) ; ‘le juge GNANDI BABA, visé par une procédure disciplinaire, risque une révocation’ (page 3, forum de la semaine n°2882 du mardi 21 septembre 2021) ; ‘enquête au port autonome de Lomé : d’insolents rackets organisés de main de maître par des douaniers indélicats’ (page 2&3, forum de la semaine n°2861 du mardi 06 juillet 2021) ; ‘un juge fait falsifier un rapport d’expertise de façon à donner droit à un faussaire voleur de terrain’ (page 2 à 4, forum de la semaine n°2864 du vendredi 16 juillet 2021), ‘Payadowa Boukpessi bien au sommet de la confusion entre contrôle de la légalité administrative et tutelle de l’Etat sur les collectivités locales’ (page 3, forum de la semaine n°2873 du mardi 17 août 2021) ; ‘douaniers, policiers, commerçants, Etat togolais………à qui profite la fermeture des frontières terrestres, immersion dans une nébuleuse qui fait des richissimes au détriment de l’Etat’ (page 3, forum de la semaine n°2865 du lundi 19 juillet 2021).

Des craintes d’une restriction de la liberté d’expression ?

De quoi accuse-t-on Dimas Dzikodo ? Est-on devant une situation où on cherche à fermer la bouche à un journaliste qui parle trop ? Plusieurs personnes ne se cachent pas de penser à ces possibilités. Selon eux, Dimas Dzikodo fait les frais des positions qu’il tient dans les colonnes de son journal ou à des nombreuses occasions lorsqu’il va sur les médias. Qu’à cela ne tienne !

Dans ses observations finales concernant le 5ème rapport périodique faites aux autorités togolaises le 29 juillet dernier, le comité des droits de l’homme des Nations Unies s’est dit préoccupé par des allégations faisant état de l’utilisation de certaines dispositions pénales dans le but d’entraver les activités de journalistes, des syndicalistes, des leaders d’opinion ou de défenseurs des droits de l’Homme, et de restreindre leur liberté d’expression. Une observation faite, il faut le dire, avant l’interpellation des responsables et complices des sociétés de trading.

Pour rappel, les sociétés dans le collimateur de la justice togolaise dans le cadre de l’affaire de trading sont nombreuses. Il s’agit nommément de Global Trade Corporation S.A.S., CACESPIC-IF Togo Sari, Prosperity Investment Corporation (PIC) S.A, la Société de Négoce et de Courtage en Banque (SNCB), Leader Bureau Chymall-Sairui Groupe Togo, Alliance in Motion Global, Chy Century Heng Hue, QNET, J-Global Capital International S.A.U, TIENS, TIMEX TRADING, Aladin Groupe, Petronpay Togo, Black empire, High Life International, Global Building Investment and Trade (GLOBIT), Global Investment Trading (LIYEPLIMAL).

Read 1007 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…