ADS
11 Jul 2021

Togo-Covid19 : les rites ancestraux doivent encore attendre 

La pandémie à coronavirus dont le premier cas positif est détecté au Togo le 6 mars 2020, continue de dicter aux Togolais ce qu’ils doivent faire. Alors que plusieurs localités se préparent à célébrer leurs fêtes traditionnelles dans la ferveur d’antan, 2 ministres disent ‘pas question’.

Payadowa Boukpessi, ministre en charge de l’administration territoriale et Kossi Lamadokou, ministre de la culture interdisent les regroupements pour la célébration des fêtes traditionnelles. Ce, jusqu’à nouvel ordre.

Les 2 ministres disent tenir compte du contexte de l’état d’urgence sanitaire toujours en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

« Les regroupements de personnes ont été drastiquement limités. Cette mesure demeure en vigueur », disent-ils dans un communiqué conjoint en date de ce vendredi.

En tout cas, cette année encore, les rites Evala, Akpéma dans la préfecture de la Kozah, la prise de la pierre sacrée dans les Lacs et Ayizan dans la préfecture de Zio n’auront pas les ferveurs habituelles qu’on leur connaît.

Il en est de même pour les fêtes des ignames dans plusieurs préfectures, Agbogbozan chez les Ewe et Tigbaan-Paab dans la préfecture de Tône.

« Les différents rites seront exclusivement réalisés dans chacune des familles concernées par l’édition  2021 des cérémonies ancestrales », déclarent les 2 représentants d gouvernement.

Pour la gouverne des contrevenants, MM. Boukpessi et Lamadokou disent voir pris des dispositions pour veiller au strict respect de ces mesures dans l’intérêt, soutiennent-ils, de l’intérêt de la population.

Read 583 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…